Teatime Doctor Who au Festival du Film Britannique de Dinard

Le 29 septembre 2017 à 15h30 dans la salle du petit palais à Dinard.

 

Serial Cultures – S02E01 

 

 

Plus grand à l’intérieur !

Summer is gone. Tout juste sortis de la faille spatio-temporelle des grandes vacances, les explorateurs sériels sautent à pieds joints dans les plis du temps, et retournent à Dinard où, un an plus tôt, ils avaient arpentés les sinueux couloirs de la Downtown Abbey.

Une cabine téléphonique bleue tournoyant sur elle-même dans un bruit d’enfer. Un homme aux multiples visages, génial et irresponsable. Un débit de parole vertigineux. Des robots meurtriers. Des races extraterrestres touchantes et bariolées. Des compagnons de voyage. L’amour de l’aventure… La série britannique Doctor Who n’est pas seulement une institution outre-Manche, elle est aussi, pour beaucoup de ses téléspectateurs, une grande série kitsch et complexe, drôle et profonde, touchante et amère. Une série qui, en visitant d’autres mondes, nous parle du nôtre, et en explorant des temps multiples, promène le nôtre dans une galerie de miroirs sans fin.

Pour cette première de la deuxième saison de Serial Cultures, le dernier des seigneurs du Temps sera mis sur le grill. Dans une conférence à trois voix, on rencontrera ses 13 avatars en plus de cinquante ans, on verra comment la série est devenue un pilier de la culture britannique, et on se délectera de ce que nous raconte son générique halluciné. Geronimo !!!

… to be continued !…

Organisé par le Festival du film britannique de Dinard et l’association Saute-Requin.

 

___________________________________________________________________________________________________

Programmation des conférences :

Après un rendez-vous en octobre 2016 autour de la série Dontown Abbey, l’association rennaise Saute-Requin retourne au festival britannique de Dinard pour un Tea Time Doctor Who. 

  • Archéologie de Doctor Who et continuité entre la version de 1963 et celle de 2005

Quentin Fischer – Etudiant en Master d’Études de littérature comparée

Le nouveau départ de Doctor Who en 2005 n’efface pas les sept ères du Docteur depuis 1963 et marque au contraire la continuité entre les deux programmes. De l’auto-parodie à la référence destinée aux fans les plus aguerris, comment la version de 2005 refait constamment le lien avec celle de 1963 ? Il est temps de faire une petite archéologie de ce cycle transgénérationnel.

  • Doctor Who : objet culturel britannique

Damien Keller – Docteur en Études cinématographique

Sortie du petit écran pour devenir un élément de la pop culture britannique, la série Doctor Who possède ainsi un impact économique certain et une influence sur tout un pan de la fiction, de nombreux auteurs ayant grandi en la regardant. Comment la série s’est-elle construite comme un pilier de la culture britannique, quels éléments de la culture britannique porte-elle, quel regard la série porte-t-elle sur la société britannique ?

  • Evolution des génériques de Doctor Who depuis 1963 à 2017

Sophie Lorgeré – Doctorante en Études cinématographique

Rares sont les séries télévisées à avoir pu transformer un générique sur plus d’un demi-siècle.  Doctor Who offre un exemple très singulier de la manière dont les typographies, les rythmes ou encore les éléments diégétiques furent renouvelées tout en gardant une codification assez stricte de son générique. Cette ouverture sur l’univers du Docteur participe-il de la continuité entre les saisons ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *